Le video mapping, la tendance actuelle

Qu’est ce que le vidéo mapping ?

Appelé fresque lumineuse au Québec, c’est une nouvelle technologie qui permet de projeter un jeu de lumières et le plus souvent des vidéos sur des grandes surfaces. Les images sont de tailles très grandes et selon les surfaces leurs tailles permettent de créer du relief.

Il existe des entreprises telles que yoomup.fr, jeune Start Up française qui manie à la perfection l’art du vidéo mapping.

projectionEn événementiel ou pour de grandes occasions telles qu’un mariage dans un château, un événement lié à un patrimoine, on utilise le vidéo mapping pour diffuser un message, raconter une histoire ou tout simplement pour créer une ambiance. Dans les grandes métropoles à travers le monde on utilise le vidéo mapping essentiellement pour la publicité. Des créations de plus en plus spectaculaires sont diffusées de nos jours, il est vrai que ce type de diffusion ne passe pas inaperçu, le public peut difficilement passer à côté. Presque intrusif le vidéo mapping est aussi utilisé pour créer des trompes l’œil dans certaines créations. Et oui c’est un art, une expérience immersive dans un univers graphique sensationnel. Souvent plusieurs vidéos projecteurs sont nécessaires pour créer un seul plan et créer un effet réel.

Comment créer ?

Tout d’abord il faut définir sa zone de projection. Cette zone dépend du projet événementiel dédié et donc le relief sera différent si la surface est lisse ou rugueuse. Ensuite on prépare sa “storyboard” , la vidéo doit raconter une histoire inventé ou non dans laquelle le spectateur est invité à voyager, elle peut par exemple mettre en scène l’objet ou l’architecture choisi. On doit ensuite passer par l’étape modélisation, c’est alors qu’un logiciel analyse les reliefs et toutes les petites aspérités du support sur lequel les images seront projetées.

C’est alors que le motion design intervient. C’est la fameuse partie création du vidéo mapping, on compose avec des textures et animations 2D ou 3D, c’est là qu’on se fait plaisir avec des couleurs, des sujets drôles et épiques ou encore les illusions optiques. Une fois cette partie terminer, il faut cadrer les vidéos projecteurs, c’est une partie qui prend du temps car il faut caler parfaitement le matériel aux surfaces choisies pour que la fresque numérique de déroule dans les meilleures conditions et avec les meilleurs effets.

Viendra en dernier lieu quelques ajustements manuels puis la projection qui devra alors donner l’impression que celle ci émane de l’objet ou de la surface en question.